Tout savoir sur l’ouverture du diaphragme

En photographie si vous souhaitez sortir de l’ennuyeux mode « auto » pour faire de la photographie avec créativité et personnalité, il y a un concept qui est essentiel : l’exposition.

Une photo bien exposée est une photo qui combine les trois facteurs du « triangle de l’exposition » :
L’ouverture du diaphragme
Le temps de pose (ou vitesse d’obturation)
– La sensibilité ISO

Ici nous approfondirons l’ouverture du diaphragme. Le but de cet article est de vous faire comprendre ce qu’est l’ouverture et en quoi elle influe sur vos photos et plus particulièrement sur la profondeur de champ et l’exposition.

Mango Fruit

Voici le plan que je suivrai :

 

1/ Qu’est-ce que le diaphragme?

diaphragme Avant de parler d’ouverture, définissons ce qu’est ce fameux diaphragme que vous pouvez apercevoir en regardant dans votre objectif…
Pour faire simple, le diaphragme c’est un dispositif composé de lamelles métalliques.

Les lamelles du diaphragme forment un trou plus ou moins grand régulant mécaniquement la lumière sur le capteur.

 
 

 

2/ Qu’est-ce que l’ouverture du diaphragme et comment la mesurer?

Une métaphore pour comprendre le concept

Comme je l’ai introduit ci-dessus, le diaphragme s’ouvre et se ferme laissant passer plus ou moins de lumière jusqu’au capteur.
Pour bien comprendre, imaginez que vos yeux soient le capteur de votre appareil, que le volet devant la fenêtre soit le diaphragme et que la photo soit votre pièce. Si vous vous positionnez dos au volet et que vous regardez votre pièce, plus le volet sera fermé plus la pièce sera sombre et moins vous verrez les éléments situés au fond… Donc vous pouvez réguler la lumière et la profondeur de champ avec vos volets comme vous pouvez le faire avec le diaphragme de votre APN…

Mesure de l’ouverture et F/STOP

L’ouverture est mesurée par des « F/STOP » ou « F/nombre » que vous pouvez lire dans votre viseur ou sur votre écran LCD. Ces F-STOP identifient la taille de l’ouverture du diaphragme par rapport à la longueur focale de l’objectif avec des valeurs pouvant aller de f/1 à f/64. Attention, ces valeurs ne sont pas universelles et sont plus ou moins étendues en fonction de vos objectifs (voir le paragraphe sur les objectifs et l’ouverture maximale).

Voici les différents crans : f/1 ; f/1,4 ; f/2 ; f/2,8 ; f/4 ; f/5,6 ; f/8 ; f/11 ; f/16 ; f/22 ; f/32; f/45 ; f/64.
F-NOMBRE

Avant de rentrer dans des explications plus approfondies, je vous pose une question « piège » (et dire qu’elle est piège c’est déjà un indice) :

Si je passe de F/8 à F/4, j’ouvre ou je ferme le diaphragme ?

  • J’ouvre
  • Je ferme
  • Je deviens fou

Si vous vous êtes trompé ne vous inquiétez pas… c’était fait exprès 😉 et à la fin de cet article vous aurez tout compris (enfin je l’espère 😉 )
Pour répondre rapidement à la question ci-dessus, voici la solution :
si vous êtes à 50mm à f/8, le diamètre d’ouverture est donc de 50/8= 6,25 mm, alors que si vous ouvrez à f/4, le diamètre de l’ouverture de votre diaphragme devient 12,5 mm, soit deux fois plus grand ! Le diamètre de 12,5 mm (f/4) est donc plus ouvert que le diamètre de 6,25 mm (f/8), il y a bien plus de lumière qui entre sur le même labs de temps…

Comme ça c’est facile mais cela n’est pas forcément immédiat quand on se retrouve face à notre sujet et que l’on doit penser à l’ouverture, au temps d’exposition, à la sensibilité Iso, à la composition, à la MAP…

Sachez que pour chaque STOP ou cran de la molette de réglage de votre appareil, le diamètre de l’ouverture du diaphragme, ainsi que la quantité de lumière qui rentre dans l’appareil sont divisés ou multipliés par deux. Donc pour faire un deuxième exemple, si on FERME de f/5,6 à f/8, le capteur reçoit 2 fois MOINS de lumière.

Dorénavant si votre ami photographe vous dit « ouvre un diaph en plus », vous saurez qu’il vous demande simplement de corriger l’exposition d’un STOP (d’un cran ou encore de +1IL) et donc de passer de f/11 à f/8 ou de f/4 à f/2,8.

Les objectifs et l’ouverture

Comme je vous le disais plus tôt, tous les objectifs n’ont pas tous la même ouverture maximale et la même ouverture minimale… On parle souvent d’objectifs plus ou moins lumineux ou plus ou moins rapide par rapport à leur ouverture maximale et en général plus un objectif est rapide et lumineux, plus il est cher.
Si certains objectifs peuvent avoir des ouvertures différentes, les objectifs dits zooms à focales variables tels que les 8-16mm, les 18-55mm, ou encore les 50-200mm pour ne citer qu’eux peuvent avoir des ouvertures différentes selon la position focale. 😕 Si vous venez de froncer les sourcils, relaxez-vous et continuez votre lecture je vous ferai un exemple concret dans quelques lignes.
Les objectifs d’entrée de gamme et de moyenne gamme vont en général de f/5.6 à f/32 alors qu’un objectif de haut de gamme peut offrir une meilleure gamme d’ouvertures allant de f/1 à f/64. De plus, plus la focale est longue et plus le prix grimpe en fonction de l’ouverture maximale… Il est plus facile de trouver un objectif à focale 50mm avec une grande ouverture maximale de f/2.8 que des téléobjectifs focales longues comme 300mm f/2.8 qui coûteront vraiment plus chers pour la même ouverture max.

Exemple :
Quelle est la différence fondamentale entre ces deux objectifs que j’ai la chance de posséder:
– l’objectif dit de kit « Pentax DAL 18 – 55 mm f/3.5 – 5.6 » qui se vend entre 100 et 175€
– l’objectif « Sigma 17-50 mm f/2.8 » que vous trouvez entre 550 et 650€
Pentax  DAL 18 - 55 mm f/3.5 - 5.6 contre Sigma 17-50 mm f/2.8
Le premier objectif (Pentax DAL 18 – 55 mm f/3.5 – 5.6 ) est moins lumineux car il ne peut ouvrir au maximum qu’à f/3.5 à 18mm et f/5.6 à 55mm alors que le Sigma 17-50mm a une ouverture maximale constante de f/2.8 de 17mm à 50mm et c’est notamment pourquoi il est plus coûteux. Le Pentax DAL 18 – 55 mm f/3.5 – 5.6 ne pourra donc pas avoir une ouverture de f/3.5 à 50mm alors que le Sigma pourra ouvrir à f/2.8 à 50mm!

3/ Ouverture et Exposition

Explications théoriques

Comme on ne le répète jamais assez, si on ferme le diaphragme (par exemple de f/4 à f/8), le diamètre de l’ouverture sera plus petit et donc la lumière qui passe dans l’appareil moins importante. Au contraire plus l’ouverture du diaphragme est grande (f1,4, f/2.8 ou même f/4) et plus la photo sera lumineuse .

A même conditions de luminosité, à f/2.8 la photo sera donc plus lumineuse qu’à f/11, et encore plus qu’à f/16. Si l’on souhaite faire une photo à f/22 dans des conditions de lumières non favorables il faudra donc jouer avec les deux autres piliers de l’exposition : la vitesse d’obturation (si on a un trepied à disposition) et/ou avec la sensibilité ISO mais nous en parlerons dans un prochain article qui sera dédié à l’exposition.

Pour l’exposition on peut résumer comme ça :
– chiffre petit (F/2.8) = grande ouverture = plus lumineux
– chiffre grand (F/22) = petite ouverture = moins lumineux

Exemple

L’exemple ci-dessous a été réalisé avec l’objectif Sigma 17-50mm f/2.8 dont je vous parlais il y a quelques paragraphes. C’est un objectif qui me permet d’avoir une ouverture maximale de f/2.8 constante. Ce premier exemple vous montrera comment l’ouverture du diaphragme influence l’exposition. J’ai donc pris plusieurs photos avec une mise au point sur la tête du cheval jaune, une distance focale fixe de 33 mm, une vitesse d’exposition fixe de 1/500 sec et une sensibilité ISO de 200 en changeant uniquement l’ouverture :
exposition-ouverture-diaphragme

Comme vous pouvez le noter sur cet exemple, plus le diaphragme est ouvert plus la photo est lumineuse. L’ouverture du diaphragme est donc un facteur qui influence l’exposition mais pas seulement… Elle a aussi une influence sur la profondeur de champ (ou PDC ou encore zone de netteté).

4/ Ouverture et Profondeur de Champ

Explications théoriques

La profondeur de champ c’est la zone de votre photo qui sera nette ou « in focus ».

Une grande ouverture comme f/1.7 ou f/2.8 vous permettra d’avoir une profondeur de champ très courte et donc de bien séparer le sujet du fond qui sera flou. A l’inverse, une petite ouverture comme f/16 ou f/22 vous permettra d’avoir une grande zone de netteté avec un premier plan et un fond qui seront nets. Si vous faîtes du portrait, il sera intéressant d’ouvrir pour faire ressortir la personne du fond alors que si vous photographiez un paysage il sera préférable de fermer pour ne pas « flouter » le fond.

Pour résumer :
– chiffre petit (F/2.8) = grande ouverture = peu profond et grande partie de l’image floue
– chiffre grand (F/22) = petite ouverture = très profond et grande partie de l’image nette

Comme je vous l’ai déjà dit, l’ouverture et l’exposition sont liées donc si on veut avoir un sujet bien exposé et le premier plan mais aussi le fond net (avec une ouverture faible comme f/16 ou f/22) alors que la luminosité ne nous le permet pas forcément, il faudra compenser le manque de lumière par une augmentation de la vitesse d’obturation ou de la sensibilité ISO mais vous en saurez plus sur un prochain article qui parlera de l’exposition et de la relation qu’il y a entre ces trois facteurs.

Exemple

L’exemple ci-dessous a été réalisé avec le même objectif que l’exemple précédent, le Sigma 17-50mm f/2.8. Ce deuxième exemple vous montrera comment l’ouverture du diaphragme influence la profondeur de champ. Je me suis rapproché du sujet et j’ai pris plusieurs photos avec une mise au point sur la tête du cheval jaune, une focale fixe de 33mm et une sensibilité ISO de 200 en changeant la vitesse d’obturation pour avoir une exposition correcte et pour chacune de ces 4 photos, je suis passé de f/2.8 à f/8 à f/11 à f/16 pour augmenter la profondeur de champ à chaque fois :
Ouverture du diaphragme F/2,8
Ouverture du diaphragme F/5,6
Ouverture du diaphragme F/11
Ouverture du diaphragme F/16

Comme vous pouvez le constater sur cet exemple, plus on ferme le diaphragme, plus la zone de netteté est importante. De plus, si on compare l’exemple 1 et cet exemple 2, on note que l’ouverture du diaphragme n’est pas le seul facteur qui influence la profondeur de champ, il y a aussi la distance focale.
Plus vous diminuez la focale (de 50mm à 24mm par exemple) ou plus vous vous éloignez du sujet, plus la profondeur de champ augmente. On le voit bien sur ces deux exemples, sur le premier, je suis plus loin du sujet et la zone de netteté est plus importante que sur l’exemple de droite où le sujet est vraiment séparé du fond à f/2,8.

5/ Quel mode choisir ? Mode A ou Av ou Mode M ?

Le mode priorité à l’ouverture (Av ou A)

Le mode Av, A ou encore mode « priorité à l’ouverture » est un mode semi-automatique qui vous permet de choisir l’ouverture souhaitée et l’appareil photo fera le reste en adaptant une vitesse d’obturation et une sensibilité ISO afin d’obtenir une photo bien exposée.

Le mode manuel (M)

Le mode manuel est plus compliqué à maîtriser car vous devrez jongler entre temps d’obturation, ouverture du diaphragme et sensibilité ISO mais c’est le mode le plus intéressant dans le sens ou vous pourrez donner votre interprétation et votre personnalité à vos photos en jouant sur les poses courtes/longues, sur la zone de netteté, les différences d’exposition de différents éléments…

Par contre, je ne dis pas que le Mode A ne sert à rien! Même si vous êtes très doué et expert en exposition, le mode Av vous sera utile si par exemple vous n’avez pas le temps de régler le temps d’obturation et la sensibilité ISO.
Je vous avoue que dès que je peux, je me mets sur le mode M car j’aime composer mon image et avoir la possibilité et la flexibilité de déterminer des réglages non standards qui sont dans certaines situations mal associés par le mode semi-automatique. Si par exemple je veux faire une photo d’un coucher de soleil, d’une scène avec des zones très claires et des zones très contrastées, une cascade en mouvement, des vitres avec des reflets le Mode A me rendrait la tâche bien plus difficile…

 

Pour conclure voici 2 lignes à écrire sur un post-it ou à vous tatouer sur la main:

– F/chiffre petit (F/2.8) = grande ouverture = plus lumineux mais zone de netteté réduite

– F/chiffre grand (F/22) = petite ouverture = peu lumineux et grande zone de netteté.

A bientôt pour de nouveaux articles sur le temps de pose, la sensibilité ISO et pour boucler la boucle, l’exposition!

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Tout savoir sur l’ouverture du diaphragme Dernière modification : 2012-07-21T20:30:45+00:00 de Leonard
Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...
49 Comments
  • Aymeric Photo

    21 juillet 2012 at 22 h 45 min Répondre

    Très bon article bien illustré, j’aimerais bien un article aussi bien fait sur le rapport vitesse, ouverture, focal histoire de trouver le bon trio a chaque fois 🙂

    • Leonard

      22 juillet 2012 at 23 h 31 min Répondre

      Merci Aymeric, ça sera fait! Je ne sais pas quand mais mes trois prochains articles dans l’ordre seront Vitesse d’obturation, Sensibilité ISO et Exposition.

    • fx

      21 janvier 2015 at 15 h 11 min Répondre

      Bonjour

      Je suis limité à f8 , si j utiliser un filtre nd pour augmenter avoir une plus grande profondeur de champs avec un trépied et un temps de pose plus long. Est ce possible?
      Merci

      • Leonard

        2 février 2015 at 16 h 51 min Répondre

        Je n’ai pas très bien compris la question. En fermant plusieurs diaph de plus, tu vas perdre en lumière et du coup lorsque tu vas augmenter ton temps de pose tu vas équilibrer l’exposition. Si j’ai bien compris ta question, tu n’as pas besoin d’un filtre ND ici. Donne moi plus d’infos si ma réponse n’est pas assez complète.

        • ansel

          2 février 2015 at 17 h 36 min Répondre

          Merci pour faire plus simple. Le fz 1000 ferme à f 8 max. Il y a t il un moyen de fermer plus avec un temps de pose plus long et un filtre ndlr pour pouvoir avec virtuellement un f 11 au moins

          merci

          • Leonard

            2 février 2015 at 20 h 03 min

            Je déplace ma réponse en bas de page pour alléger la lecture.

  • Seosphere

    22 juillet 2012 at 3 h 01 min Répondre

    Super ! Grâce à toi je comprends mieux l’ouverture du diaphragme son incidence sur la luminosité et sur la profondeur de champ.

    Si je comprends bien, même de jour (surtout en iso 100) le trépied est quasi indispensable pour prendre du paysage avec une grande zone de netteté ?

    • Leonard

      22 juillet 2012 at 23 h 41 min Répondre

      Merci Seosphere, tout dépend de ce que tu souhaites photographier mais si tu es devant un paysage immobile en plein jour avec de bonnes conditions de lumières je ne pense pas que tu aies besoin d’un trepied. Pour le trepied et éviter le flou de bouger en plein jour il faut que tu souhaites photographier avec uen vitesse d’obturation en dessous de la normale… Je trouve que la règle suivante marche bien, même si ça dépend de la stabilisation naturelle de chacun et si il n’y a pas un bout de barrière, un banc, une marche pour stabiliser son APN…
      D’abord, il faut bien comprendre que plus ta focale est courte, plus c’est simple d’éviter le flou de bouger. Avec un 50mm = 1/50sec, avec un 200mm = 1/200sec seront tes limites ou en tout cas les miennes… Quand je dis 50mm ou 200mm ce sont des focales Full Frame donc si tu as un APS-C comme moi, prends en compte le coeficient multiplicateur de l appareil.

  • luckita

    22 juillet 2012 at 9 h 02 min Répondre

    Super explication. Pour une débutante c’est très clair, surtout avec les photos pour illustrer le tout. Je n’ai plus qu’à prendre mon appareil et à tester tout cela.
    Merci

  • FloPhoto

    22 juillet 2012 at 21 h 23 min Répondre

    Merci Léonard pour ce superbe article. C’est un des articles plus complets que j’ai pu lire sur l’ouverture du diaphragme et la profondeur de champ. Tout est clair et très bien illustré.
    J’ai beau à chercher la petite bête, je ne la trouve pas 🙂
    En attendant les prochains, je te souhaite de passer une bonne journée.

    • Leonard

      6 décembre 2012 at 23 h 03 min Répondre

      Merci Flo

  • Nom Brigitte

    16 octobre 2012 at 21 h 17 min Répondre

    Merci pour vos explications.
    les ouvertures indiquées sur l’objectif f3.5/f5.6 sont MAXIMALES en fonction de la focale 35/105 mm
    mais l’objectif peut, si bien compris, se fermer à f22 ou plus en fonction de la focale également… pour les profondeurs de champs nettes ??

    • Leonard

      6 décembre 2012 at 23 h 04 min Répondre

      Oui Brigitte, vous avez bien compris

  • Philippe

    10 janvier 2013 at 19 h 28 min Répondre

    Merci Leonard.
    Enfin un pro qui ne se prend pas au sérieux et diffuse sa science de manière claire et intelligente.

    • Leonard

      16 janvier 2013 at 14 h 44 min Répondre

      Bonjour Philippe, merci pour ce compliment mais je ne suis pas « photographe pro » mais simplement un grand passionné !

  • Profondeur de champ | Pearltrees

    23 décembre 2013 at 21 h 03 min Répondre

    […] Ouverture du Diaphragme, Profondeur de Champ et Exposition […]

  • Nom Litto

    4 janvier 2014 at 15 h 17 min Répondre

    merci pour cours qui a été très intéressant et sur quelle mode se mettre
    la j’ai bien compris pour un débutant la ses bien expliquer avec les photos

  • Clement

    30 janvier 2014 at 15 h 46 min Répondre

    Cool t’es explication 😉

  • Nom christian

    18 février 2014 at 13 h 21 min Répondre

    j’ai bien compris merci !!!mais la moyenne en ouverture pour une photo de paysage est donc d’environ f16 ou f22 ?

    • Leonard

      11 mars 2014 at 3 h 56 min Répondre

      Tout dépend de ton objectif et de ses limites mais f/16 pour du paysage c’est souvent largement suffisant…

  • sophie

    16 septembre 2014 at 16 h 09 min Répondre

    Salut je suis un cour présentement et je viens ici mieux comprendre, tu as vraiment une facon extra d’expliquer les chose. Merci beaucoup

  • Akli

    19 septembre 2014 at 16 h 55 min Répondre

    Ludique et pédagogique . Parfait.

  • Leonard

    2 février 2015 at 19 h 59 min Répondre

    @Fx alias ansel : Si tu ne peux pas fermer plus parceque ton FZ 1000 ne te le permet pas, le ND n’est pas la solution. Le filtre ND ne te permettra pas d’avoir plus de profondeur, il te permettra de réduire la quantité de lumière qui rentrera dans ton capteur et du coup tu pourras augmenter ton temps de pose tout en fermant au max (F/8 dans ton cas). Le filtre ND est utile avoir des effets spécifiques comme des traînées lumineuses, l’effet cotonneux sur des vagues, des nuages filants, des filets d’eau….

  • fx

    2 février 2015 at 20 h 01 min Répondre

    Merci pour ta réponse

    comment puis je augmenter ma profondeur de champs pour mes photos de paysage et avoir net partout avec mis au point sur l infini bien sur

    cdt

    • Leonard

      2 février 2015 at 20 h 17 min Répondre

      Si ton bridge, qui n’a pas l’air mal mais que je ne connais pas, a une ouverture minimale de f/8 et que tu ne peux donc pas fermer plus, ça parait compliqué 😉 Si tu fais ta mise au point sur l’infini, ce que tu obtiendras à F/8 est la profondeur de champs max. A+

  • Bernard

    4 mai 2015 at 11 h 37 min Répondre

    Bravo Léonard pour cet article. J’ai hâte de voir le prochain sur les zizos !
    Poussé par la curiosité (suite à la lecture de ces 2 articles), je me suis lancé dans un mini tuto avec 135 photos (!) pour illustrer ces paramètres. Puis-je me permettre de te le proposer ?
    Bien cordialement, et encore bravo…
    Bernard

    Les tutos de Bernard :
    Tuto à 18mm/35mm/55mm, ISO 200/800/3200 et F5.6, F/11 et F/22
    Tuto à 18mm, ISO 200/800/3200 et F5.6, F/11 et F/22

    • Leonard

      4 mai 2015 at 16 h 08 min Répondre

      Merci Bernard. J’ai ajouté ton tuto que je trouve complémentaire à mon article à la fin de ton commentaire.

      • Bernard

        4 mai 2015 at 16 h 50 min Répondre

        Wouaw, merci Léonard pour ta confiance 😉

  • Nomchristian

    14 mai 2015 at 22 h 50 min Répondre

    bonjour je viens de découvrir cette page j’ai apprit beaucoup sur les réglage je m’intéresse a la photos depuis peut (retraite) merci pour les conseil

  • karoline

    26 mai 2015 at 10 h 25 min Répondre

    Merci ton article est vraiment très complet et très bien expliqué ! J’ai trouvé les illustrations pas mal, c’est pédagogique ca aide à assimiler le fonctionnement du diaphragme. Ton site est top, merci !

  • frenchyfyl

    8 septembre 2015 at 12 h 47 min Répondre

    Merci pour cet article ! Je viens d’acheter un Lubitel. Comme je débute dans la photo entièrement manuelle, j’ai aussi acheté un petit posemètre Luxi. Grace à ton article je vais pouvoir me lancer !

  • zag zoo

    1 novembre 2015 at 1 h 06 min Répondre

    Merci pour toutes ces explications extrêmement claires et très instructives.

    Juste une petite chose : au chapitre 4, l »Ouverture et la profondeur de champ », j’ai bien suivi la démonstration et j’ai cru déceler une petite inversion dans ce que vous dites :

    « Comme je vous l’ai déjà dit, l’ouverture et l’exposition sont liées donc si on veut avoir un sujet bien exposé et le premier plan mais aussi le fond net (avec une ouverture faible comme f/16 ou f/22) alors que la luminosité ne nous le permet pas forcément, il faudra compenser le manque de lumière par une augmentation de la vitesse d’obturation ou de la sensibilité ISO »
    il me semble qu’on devrait plutôt compenser le manque de lumière par une diminution de la vitesse d’obturation (ou une augmentation du temps de pose) et une augmentation de la sensibilité ISO.

    C’est d’ailleurs ce qui est dit sur la page concernant le temps de pose.

    Je me trompe ?

  • Félix

    28 novembre 2015 at 14 h 45 min Répondre

    Super article, clair et précis qui donne une bonne base pour commencer à vraiment faire de la photo !

  • Photographie | Pearltrees

    7 janvier 2016 at 17 h 39 min Répondre

    […] Galerie – Photographie par les Procédés Anciens. Galerie de Sis_Ka. Flickr. Brana Pantelic – Jellyfish. Carmine Groe – Caged Obama About: The land of opportunity? Photographer: Arago – Le Portail de la Photographie. Retronaut. Ouverture du Diaphragme, Profondeur de Champ et Exposition. […]

  • Marie

    12 janvier 2016 at 13 h 24 min Répondre

    Bonjour,
    je voulais savoir si le choix de la focale joue également sur la luminosité de la photo ? C’est – à -dire que pour une même ouverture, par exemple à f/4.5, le fait de zoomer ou dé-zoomer joue sur la quantité de lumière ?

  • Yves-Quentin

    18 avril 2016 at 17 h 27 min Répondre

    parfait! merci beaucoup

  • Nom Serge

    6 septembre 2016 at 22 h 17 min Répondre

    Bonjour et merci pour ce très bon article mais en 4 sur « explications théoriques » je pense que pour compenser le manque de lumière ok pour augmenter les iso mais par contre il ne faut pas augmenter la vitesse mais plutôt la diminuer.
    Cordialement. Serge

  • Déclic Photo

    14 janvier 2017 at 8 h 18 min Répondre

    Clair et précis, rien d’autre à ajouter 😉

  • Marie _Christine

    6 février 2017 at 14 h 19 min Répondre

    Je voudrais faire l’acquisition d’un nouveau bridge avec une ouverture diaphragme d’au moins f/22 es-ce possible et que me conseillez vous ? Merci

  • Nom Mireille.29

    25 février 2017 at 11 h 07 min Répondre

    Très bon article vos photos illustre bien.. Merci Kenavo.

  • jessica woodsen

    17 mars 2017 at 16 h 05 min Répondre

    bonjour je viens de découvrir cette page j’ai apprit beaucoup sur les réglage je m’intéresse a la photos depuis peut (retraite) merci pour les conseil

  • fred

    24 mars 2017 at 13 h 24 min Répondre

    excellent article, merci beaucoup!

  • Angelo

    24 octobre 2017 at 18 h 52 min Répondre

    Est ce que l’effet du diaphragme est possible seulement avec la caméra?

  • Sagou

    19 novembre 2017 at 3 h 17 min Répondre

    Merci

  • Marie Hélène

    5 février 2018 at 10 h 33 min Répondre

    Super Tuto je débute dans la photo est-ce que c’est Valable pour appareil photo Nikon d 3300 Merci beaucoup très bien expliqué

    • Leonard

      15 février 2018 at 20 h 49 min Répondre

      Oui il est valable pour ton Nikon d3300 🙂

  • Marie Hélène

    11 février 2018 at 19 h 39 min Répondre

    Je débute dans la photo j’aura Voulue savoir si c’est valable pour tous les apareuilles photo merci

    • Leonard

      15 février 2018 at 20 h 46 min Répondre

      Bonjour marie Hélène. Ceci est encore valable pour tous les appareils qui te permettent de gérer le trio obturateur/diaphragme/sensisbilité ISO. Les appareils Reflex, certains hybrides et certains compacts.

  • chloe41

    3 mars 2018 at 21 h 25 min Répondre

    merci beaucoup

Post a Comment