Site Multilingue: domaines, répertoires ou sous-domaines?

La première règle est qu’il n’y en a pas! Un peu facile comme introduction…
Disons qu’il y a de très bonnes techniques, des bonnes techniques et des techniques un peu moins bonnes! Décidemment cette intro est complètement nulle…
Et pour conclure en mocheté cette inutile introduction, disons que chaque site multilingue aura sa propre stratégie en fonction de plusieurs avantages et inconvénients que nous détaillerons par la suite…

Voici les points que nous traiterons dans cet article:

1) Des facteurs peuvent influencer votre stratégie multilingue
Facteurs qui influencent la recherche côté Utilisateur
Facteurs qui influencent la recherche côté Site

2) Les différentes typologies de sites multilingues (en ordre de préférences)
Plusieurs domaines ex:www.site.fr
1 domaine + sous-domaines ex:www.fr.site.com
1 domaine + dossier/langue ex:www.site.com/fr
Avec paramètres dans l’URL ex:www.site.com?lang=fr

3) Conclusion

1) Des facteurs peuvent influencer votre stratégie multilingue

Votre budget: Disposez-vous d’un budget d’au moins 100€ par an pour vos noms de domaine? Un site sur plusieurs domaines est plus onéreux qu’un site sur un domaine unique.
Votre notoriété et votre historique: votre site www.site.fr est-il déjà très fort et connu par tous vos clients/prospects? Le passage à www.site.com/fr sera plus compliqué…
Vos ressources et vos compétences: avez-vous des employés ou des professionnels externes qui s’occupent de votre site?
Votre contenu: quelle est la quantité de contenu pour nourrir ce site multilingue?
La typologie de vos visiteurs: vos visiteurs proviennent-ils de plusieurs pays?

Si vous répondez par OUI aux questions ci-dessus la meilleure chose pour vous est sans doute de procéder avec un domaine par langue, si en revanche vous répondez par NON, il faudra organiser votre site avec des sous-domaines ou des dossiers.

Pour bien comprendre la problématique, mettons-nous dans la peau de Marcelo Perez habitant du Queens d’origine latino-américaine qui cherche à envoyer des fleurs à sa femme.
Voici les résultats de la requête « Envío de flores » sur:

Google.es en espagnol à NY:

recherche multilingue google.es

Google.es en anglais à NY:

Google.es en anglais à NY

Google.es en espagnol à Madrid (son cousin Santi Hernandez l’aide à distance):

Google.es en espagnol à Madrid

Notre ami Marcelo aura l’embarras du choix…

Facteurs qui influencent la recherche côté Utilisateur:

localisation
langue
domaine du moteur de recherche
– option de langage (pages en espagnol…)
– pages d’un certain pays (pages des Etats-Unis)
– si la personne est connectée dans Google Compte
– si cette personne a Google+ et suit ou recommande des pages de fleuristes

Facteurs qui influencent la recherche côté Site:

– construire une vraie link popularity pour chaque langue et si possible à partir de sites écrits dans la même langue.
– inclure les attributs xml:lang="..." lang="..." dans le premier tag < HTML> (ex: html xml:lang= »en » lang= »en » ) et non la meta obsolète < http-equiv="content-language"...>
– inclure des termes locaux dans votre contenu. Ex: traduire Football en anglais par soccer en américain…
google webmaster tool settings: vous pouvez spécifier la cible qui correspond à chaque site
Geolocalisation IP: chaque domaine, sous-domaine ou répertoires peut-être géolocalisé.

La première chose que Google fait pour identifier l’origine géographique d’un site est l’analyse de l’extension (.fr, .es…) et le lieu d’hébergement du site. Si ces informations sont insuffisantes Google analyse le geotargeting mis en place dans Google Webmaster Tool (voir image ci-dessous).
Google Webmaster tool Geotargeting:

Geo Targeting

Il est possible d’organiser son site multilingue de plusieurs façons mais cela dépendra de son budget, de son historique, de sa réputation en ligne, et de ses ressources Web. Voyons ce qu’il est possible de faire dans le détail…

2) Les différentes typologies de sites multilingues (en ordre de préférences)

SITE MULTILINGUE SUR PLUSIEURS DOMAINES

domaine

Google aime ce genre de structure, si vous avez un domaine par site et que vous respectez les règles de bases niveau SEO, il sera facile pour lui d’indexer vos sites en fonction de son contenu, de sa langue et de sa position.
Dans ce cas la géolocalisation physique ou virtuelle de chaque site devient facultative car chaque site est reconnaissable naturellement grace à son extension.
Attention, 4 domaines ne veut pas forcément dire 4 serveurs! Beaucoup font l’erreur et dépensent des centaines et des centaines d’euros en hébergement alors que souvent un serveur est largement suffisant.
Exemple de structure:
– un site espagnol: www.site.es
– un site français: www.site.fr
– un site allemand: www.site.de
– un site argentin: www.site.ar…

AVANTAGES:
GEO Targeting très fort. Les moteurs comprennent immédiatement de quelle langue il s’agit
Beaucoup de résultats dans les SERP
séparation claire des différents sites facile

INCONVENIENTS:
– un peu plus cher en noms de domaine
besoin de ressources et compétences pour gérer chaque site
plus complexe à gérer et coordonner

Plusieurs sites dans la même langue pour plusieurs pays peut-il poser des soucis de contenu dupliqué?
Les sites multilingues destinés à différentes zones géographiques proposent parfois un contenu identique ou similaire via des URL différentes, et cela ne pose généralement pas de problème lorsque le contenu est destiné à des visiteurs situés dans des pays différents.


Les moteurs de recherche font la distinction par langue et indexeront vos contenus sans vous pénaliser pour contenu dupliqué.
Il favorisera en Argentine votre page www.site.ar/pagina plutot que www.site.es/pagina et inversement en Espagne.
Je recommande toutefois de varier le contenu selon la culture, l’approche et les termes locaux. Votre contenu ne sera que rarement exactement le même et de toute façon même si c’est le cas, cela ne représente pas un problème majeur.

SITE MULTILINGUE SUR UN DOMAINE ET SOUS-DOMAINES:

sousdomaine

Exemple:
– http://site.com Anglais
– http://fr.site.com/ Français
– http://es.site.com/ Espagnol…

AVANTAGES:
moins cher
simple à mettre en place et à coordonner
un peu moins de boulot niveau seo car la link popularity du site principal sera en partie répercuté sur les autres…

INCONVENIENTS:
GEO Targeting moyen. Reconnaissance moyenne de la structure multilingue par les utilisateurs et les moteurs de recherche
– Nombre de résultats variable dans les SERP
plus complexe et temps plus long pour bien référencer chaque sous-domaine

SITE MULTILINGUE SUR UN DOMAINE ET DOSSIER PAR LANGUE:

dossiers

Un dossier par langue et non par pays.
Exemple:
– http://site.com Anglais et defaut
– http://site.com/fr/ Français
– http://site.com/es/ Espagnol
– http://site.com/es-ar/ Argentin…

AVANTAGES:
moins cher
moins de boulot niveau seo car la link popularity du site principal sera répercuté sur les autres…
simple à mettre en place et à coordonner

INCONVENIENTS:
GEO Targeting faible. Faible reconnaissance de la structure multilingue par les utilisateurs et les moteurs de recherche
Nombre de résultats variable dans les SERP limitée à 2
séparation des sites plus compliquée

SITE MULTILINGUE AVEC PARAMETRES DANS l’URL

parameters

Je ne souhaite même pas aborder ce sujet tellement cela me semble négatif niveau SEO.
Je ne recommande vraiment pas ce genre de technique pour plusieurs raisons:
– la segmentation des URL est complexe
faible reconnaissance de la structure multilingue par les utilisateurs et les moteurs de recherche
– le Geotargeting sur Webmastertool est impossible

3) En conclusion:

Pour avoir un site multilingue bien référencé, la solution idéale est d’utiliser un domaine ou TLD (TOP LEVEL DOMAIN) par langue. Ex: le .co.uk pour les Anglais, le .es pour l’Espagne, le .fr pour la France…

Par contre, si le budget et/ou les ressources ne le permettent pas, vous pouvez structurer votre site avec un sous-domaine par langue, www.fr.site.com pour la France et ainsi de suite.

N’oubliez surtout pas d’indiquer dans GoogleWebmasterTool le pays de votre cible pour chacun de vos sites.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Site Multilingue: domaines, répertoires ou sous-domaines? Dernière modification : 2012-01-24T01:51:00+00:00 de Leonard
Classement : 5.0/5. Sur 1 vote.
Please wait...
45 Comments
  • Ginseng SEO

    24 janvier 2012 at 10 h 11 min Répondre

    Merci pour cet article Léonard, article qui m’est très utile vu que je suis en pleine refonte de mon site en trois langues!

  • Gabri Elle

    29 janvier 2012 at 14 h 48 min Répondre

    Excellente comparaison qui m’a fait vraiment comprendre l’impact de la structure d’un site multilingue au niveau de son positionnement!

    Merci

  • xavier

    26 mai 2012 at 17 h 33 min Répondre

    Bonjour, très bon post de synthèse!
    Pensez-vous qu’il soit possible de mixer un fr.site.com et http://www.site.de
    Je m’explique. Le site.com a déjà de la notoriété sur la zone FR alors que sur la zone DE le site est tout nouveau.
    Merci d’avance

  • Leonard

    31 mai 2012 at 1 h 43 min Répondre

    Merci à tous.
    Xavier, je ne suis pas sûre de comprendre ce que vous souhaitez faire. Qu’entendez-vous par mixer? Avoir le site français en sous domaine sur le .COM et le DE en domaine .DE?

    Moi je préfère avoir quelque chose d’homogène et de cohérent pour toutes les versions multilingues de mes sites. Donc j’aime soit jouer avec les extensions dans le meilleur des cas, soit avec les sous-domaines si il s’agit d’ajouts de pleusieurs langues à un site existant et si je n’ai pas forcément le temps pour bosser régulièrement sur le SEO et pas assez de budget pour acheter toutes les extensions… Cela dépend de beaucoup de facteurs (développés dans l’article).

    Si vous choisissez d’utiliser le sous-domaine pour le site français vous aurez sûrement plus de facilité niveau référencement sur le court/moyen terme. Dans ce cas là, n’oubliez pas de paramétrer le fr.site.com sur la France dans Google Webmasters Tools et de le géolocaliser sur la bonne zone géographique via votre hosting si c’est possible.

  • Marie

    16 octobre 2012 at 17 h 17 min Répondre

    Ces explications sont très claires.
    Je réalise actuellement un site multilingue et pour ma part, je pense partir sur un sous-domaine pour chaque langue.

    Ce choix signifie-t-il que chaque page qui a été codée (actuellement en français) doit être dupliquée dans chaque sous-domaine (avec la traduction associée) ?
    Ou puis-je conserver un code unique et mettre en place des variables qui prendront la traduction qui convient en fonction de la langue choisie?

    Y a-t-il des performances différentes entre ces 2 choix ?

    Merci par avance pour ton aide.

    • Erwan

      25 octobre 2012 at 16 h 52 min Répondre

      @Marie Quelle technologie ou CMS utilises-tu ? La réponse a tes questions en dépend directement. Non il n’y a pas nécessairement besoin de dupliquer tes pages si ton CMS ou ta technologie supporte le multilingue. Il peut y avoir une légère différence de performance, là tout dépend de ton trafic et de tes machines.

      • Marie

        25 octobre 2012 at 21 h 06 min Répondre

        J’utilise HTML et PHP.

        J’hésitais entre 2 solutions (avec les sous-domaines):
        1- Mettre le texte dans des variables pour éviter de dupliquer les pages sources.
        Mais avec la gestion par sous-domaine comment récupérer la langue souhaitée?
        2 – Dupliquer toutes les pages par sous-domaine

        • Erwan

          25 octobre 2012 at 22 h 33 min Répondre

          Solution 1:
          $language = explode(‘,’,$_SERVER[‘HTTP_ACCEPT_LANGUAGE’]);
          $language = strtolower(substr(chop($language[0]),0,2));

          Sauf si les pages anglaises ont vocation à évoluer différemment.

          • Erwan

            25 octobre 2012 at 22 h 47 min

            Le code ci-dessus c’est pour trouver la langue en fonction du navigateur.
            Pour l’obtenir par rapport au sous-domaine il faut l’extraire de $_SERVER[‘HTTP_HOST’]

  • Erwan

    25 octobre 2012 at 16 h 49 min Répondre

    Merci pour cet article pertinent ! Une question subsiste: avec une organisation fr.site.com en.site.com it.site.com etc…., que faire du http://www.site.com et du site.com par rapport au référencement ? une redirection en fonction de la langue du navigateur / crawler ?

    Faut-il travailler le référencement de site.com et http://www.site.com uniquement ?

  • hicham

    14 décembre 2012 at 13 h 39 min Répondre

    Bonjour,
    merci pour l’article et je partage votre avis et concernant la troisième solution c’est à dire séparer par des variables pour chaque langue est surtout à ne pas le faire et à éviter… mais j’ai une question concernant une attribution d’une zone géographique à un répertoire spécifique sur un site, je m’explique : prenant par exemple un site http://www.site.com et une Url http://www.site.com/dossier/rubrique/page.html , est ce qu’il y a une solution pour cibler l’Url http://www.site.com/dossier/rubrique/page.html sans toucher le nom domaine http://www.site.com ?
    merci

  • Adrien L

    13 février 2013 at 11 h 26 min Répondre

    Exactement l’information que je cherchais! Merci, plus qu’à faire le site maintenant….

  • Emmanuel Loisance

    22 février 2013 at 10 h 36 min Répondre

    Merci, c’est très clair.
    Je pense utiliser la deuxième solution pour éviter d’acheter trop de nom de domaine ..

  • adrien bayles

    26 février 2013 at 2 h 13 min Répondre

    J‘ignorais que separer un site multilingue en plusieurs TLDs pouvait representer autant d’avantages, par contre , un inconvenient majeur a proceder comme ca : ca peut poser d’énormes problemes de tracking, notamment dans le cas où les utilisateurs passent d’un site a l‘autre… considere-t-on que site.fr est un referral de site.es? Si non, il faudra arriver a faire passer les cookies d’un site a l’autre, etc. Pas facile…

    • Leonard

      13 mars 2013 at 21 h 43 min Répondre

      Bonsoir Adrien, je ne sais pas quel outil tu utilises mais il est possible de faire une intégration multidomaines sur google analytics donc ce n’est pas un soucis. Il y a de bons tutos Google sur ce sujet.

  • Williwaller

    13 avril 2013 at 21 h 18 min Répondre

    Bonsoir,

    Très bon article, merci beaucoup!
    Cela va me servir très prochainement sur plusieurs projets 🙂

    William.

    • Leonard

      14 avril 2013 at 2 h 22 min Répondre

      Merci, j’irai jeter un oeil à ton futur Portail multilingue de réservation en ligne de gîtes et locations saisonnière 😉

  • Williwaller

    16 avril 2013 at 11 h 32 min Répondre

    Merci, mais je vais appliquer ça sur un autre projet d’abord 🙂
    Petite question si tu veux bien.

    Je possède déjà un .com qui fonctionne plutôt bien en langue française.
    Une nouvelle version est prévue, prenant en compte notamment l’internationalisation.

    Je souhaite la faire un peu à la 3suisses , càd :

    * domain.com = page d’accueil proposant de choisir le pays
    * domain.be = site pour la belgique, vu que le pays possède plusieurs langues:
    => domain.be/fr/
    => domain.be/nl/
    * domain.de
    * domain.fr
    * domain.co.uk

    L’idée, tu l’auras compris c’est de bien positionner les différents domaines suivant le pays.
    J’ai pu m’apercevoir qu’un .be est bcp mieux classé qu’un .com dans google.be par exemple.

    Plusieurs questions:
    * Que penses-tu de cette solution?
    * Garder le référencement du .com, je peux simplement faire des redirections permanentes vers le .fr par exemple? Tu me conseilles peut être de garder le .com pour la partie francophone? Quid d’utiliser un .be/fr/ alors?
    * Pas de soucis de duplicate content si c’est bien géolocalisé? J’ai l’impression de lire un peu de tout sur Internet… 3suisses a carrément des sites différents… Sony s’en fout…

    D’avance, merci!

    • Leonard

      19 juin 2013 at 10 h 29 min Répondre

      Oulah j’ai complètement zappé ta question qui était vraiment intéressante…

      A la base les ccTLD (domaines nationaux de premier niveau) indiquent aux moteurs pour quel pays est destiné le site. Si tu dupliques le contenu du .fr sur le .be par exemple, travaille en plus sur l’attribut hreflang, la géolocalisation du domaine, l’outil de ciblage du webmaster tool, ajoute une adresse dans google adresses

      Pour le duplicate content, Google affirme ne pas traiter les pages similaires destinées à des pays différents dans une même langue comme du contenu dupliqué si tu as bien bossé les points ci-dessus. Tu peux aussi utiliser l’élément rel=canonical qui indiquera aux moteurs la page canonique (version préférée de cette page donc .fr en l’occurence) sur laquelle le contenu est similaire/identique.

      Sinon tu pourrais comme tu l’as dans ton commentaire dit créer des redirections permanentes vers le domaine à privilégier (le .fr pour l’exemple).

      Reviens vers moi pour me dire ce que tu as fait et quels sont les résultats sur les différents domaines 😉

  • Greg

    19 juin 2013 at 6 h 52 min Répondre

    Bonjour Williwaller, test questions sont très intéressantes, dommage qu’elles soient restées sans réponses.
    En particulier la pertinence d’un .co.uk pour une recherche aux Etats Unis ou un .fr pour une recherche au Maroc ou au Canada francophone. Faut-il un .ca ??
    Pour ce qui est du .com, j’ai trouvé la solution idéeale, c’est en faire un portail d’entré avec des mots clés multilangues et les liens vers les sites des langues comme pixmania.com

    • Leonard

      19 juin 2013 at 10 h 32 min Répondre

      Merci de m’avoir fait cette remarque, j’ai répondu à Williwaller.
      La page d’entrée multilangues peut-être une très bonne solution comme pour Pixmania ou dans ton cas en effet.

  • Bons plans

    23 septembre 2013 at 14 h 41 min Répondre

    Complètement d’accord

  • emma

    15 octobre 2013 at 12 h 42 min Répondre

    dans le cas d’un site multilingue, faut-il donner pour1 même image un attribut alt et un 1 title different par version linguistique?
    merci beaucoup d’avance pour votre réponse?

    • David

      7 novembre 2014 at 4 h 09 min Répondre

      Salut Emma, sans certitude mais avec logique, je pense que oui il faut adapter le alt et le title. Je me suis posé la même question et si tu ne le fais pas comment googlebot pourrait-il remonter ta page pour une recherche en anglais si ta page a dans son title et un de ses alt le mot pomme. :s Moi en tout cas j’ai traduis les title et alt sur mon site qui est toujours en construction. Je dis ça au cas ou mais il ne faut t’embêter que pour les pages qui ne sont pas en nofollow (i think)..

  • userparis

    28 novembre 2013 at 13 h 35 min Répondre

    Bnjour, Avec une gestion par sous-domaine, j’ai la page index.php et produit.php, dois-je dupliquer ces deux pages, et dans fr.domaine et dans en.domaine ? merci

  • Williwaller

    28 novembre 2013 at 14 h 25 min Répondre

    J’ai lu quelques part que ce n’était pas terrible les pages d’entrées, je vais essayer de retrouver mes sources.

  • Pedro

    19 décembre 2013 at 22 h 13 min Répondre

    Bonjour Leonard, quand tu dis « Attention, 4 domaines ne veut pas forcément dire 4 serveurs! Beaucoup font l’erreur et dépensent des centaines et des centaines d’euros en hébergement alors que souvent un serveur est largement suffisant. »

    — Quelle est la solution pour avoir 2 sites sur le même serveur. Je ne comprends rien aux options cPanel , « Domaines compagnons » serait-ce à cela que ça sert ? Dans ce cas je ne comprends pas comment avoir 2 url différentes sur un même serveur .

    Ce qui se trouve dans public_html (ou www) est le site qui correspond à mon premier domaine .EU, — comment en ajouter un autre .COM dans une autre langue ?

    Mystère total

    • Leonard

      11 mars 2014 at 4 h 21 min Répondre

      Tu peux héberger 4 domaines sur le même serveur dans 4 dossiers différents… Par exemple le .fr dans www/fr, le .it dans www/it etc.
      Pour te donner une réponse précise, pourrais-tu me dire chez quel hébergeur tu es?
      Je te le demande car l’option « multi-sites » n’est pas forcément disponible chez tout le monde et pour tous les plans possibles…

  • […] Il est possible d'organiser son site multilingue de plusieurs façons mais cela dépendra de son budget, de son historique, et de ses ressources Web. (Site Multilingue: domaines, répertoires ou sous-domaines?  […]

  • […] 1. DES FACTEURS PEUVENT INFLUENCER VOTRE STRATEGIE MULTILINGUE- Facteurs qui influencent la recherche côté Utilisateur- Facteurs qui influencent la recherche côté Site2. LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE SITES MULTILINGUES- Plusieurs domaines ex:www.site.fr- 1 domaine + sous-domaines ex:www.fr.site.com- 1 domaine + dossier/langue ex:www.site.com/fr- Avec paramètres dans l'URL ex:www.site.com?lang=fr  […]

  • […] Il est possible d'organiser son site multilingue de plusieurs façons mais cela dépendra de son budget, de son historique, et de ses ressources Web.  […]

  • Bernard

    17 octobre 2014 at 15 h 15 min Répondre

    Bonjour,
    que penser de la méthode qui consiste à utiliser plusieurs noms de domaines qui pointent sur le même dossier physique (pour n’avoir à gérer qu’un seul code PHP) avec des localisation d’IP en fonction des pays visés, MAIS qui détecte l’extension (.com / .fr / etc.) au chargement des pages et affiche donc le texte dans la bonne langue ?

    Merci d’avance

    • David

      7 novembre 2014 at 4 h 18 min Répondre

      Oui ça m’intéresse aussi d’avoir un avis sur ce cas 🙂

  • EPNB

    17 octobre 2014 at 15 h 20 min Répondre

    Bonjour Bernard,

    Pour moi c’est une bonne méthode.

    Son seul inconvénient (dans certains cas ce peut être un avantage), c’est que le Page Rank risque de se disperser sur plusieurs domaines, par rapport à un référencement d’un seul domaine. Mais si vous avez les moyens de référencer chaque domaine dans chaque pays, alors le référencement sera plus fort (un .be pourra mieux se positionner qu’un .fr générique sur un google.be, etc…).

    Veillez à ne pas avoir de duplicate content : si vous n’avez pas le contenu traduit, n’affichez rien et redirigez sur la bonne page, n’affichez pas le texte dans la langue par défaut au risque de pénaliser la page voir le domaine.

  • Bernard

    17 octobre 2014 at 15 h 40 min Répondre

    Littéralement bluffé pat la rapidité de votre réponse. Merci beaucoup Léonard ;o)

    Mon besoin est, a priori, plus vague : que les visiteurs anglophones trouvent en priorité le site en .com dans leur moteur de recherche préféré, les francophones, le .fr.
    Et oui, j’ai des pages, parfois un peu différentes et, pour les pages identiques, avec une vraie traduction.

    J’avais la crainte que Google arrive à détecter la racine unique du site et se mélange ensuite les pinceaux ou fasse des problèmes.

    Donc je vais faire l’économie d’une gestion double, c’est bien cool ;o)

    Si toutefois, dans les pages anglophones, je veux mettre un ou deux messages à destination des chinois ou japonais (dans leur langue d’origine). Je peux régler ça avec les balises incluant les tags de définition de langue, sans que ça pose souci à l’ensemble ?

    Encore merci.

    • Leonard

      31 octobre 2014 at 16 h 25 min Répondre

      Merci à EPNB 😉

      • Bernard

        31 octobre 2014 at 16 h 51 min Répondre

        Oups ! ;o)

  • David

    7 novembre 2014 at 4 h 33 min Répondre

    Bonjour, ma question rejoins celle de Bernard. Je suis dans ce cas, ou j’utilise un même code traduit en plusieurs langues (développé sous symfony). Je vais acheter les domaines principaux, en tout une vingtaine. Et j’ai deux questions :

    Je compte par exemple pour le .us, le .co-uk afficher le site avec la même traduction et le même contenu. Est-ce que c’est bien ou c’est mal ? 🙂

    Comment faire pour le sitemap de mon site ? C’est mon gros casse tête du moment , je dois en faire un pour toutes les pages (celle que je veux référencer) de mon site pour chaque domaine !? Faut-il faire un sitemap par domaine ? :s

    Merci pour toutes les infos déjà données en tou cas**

    • Leonard

      1 décembre 2014 at 12 h 40 min Répondre

      Le contenu du site .co-uk sera-t’il le même que sur le .us?

  • Tsi

    30 janvier 2015 at 15 h 33 min Répondre

    Bonjour, très bon article. Une question me chiffonne un peu. En terme SEO, comment procéder pour des sites xxx.com, xxx.be, xxx.ca… il faudra reprendre à chaque fois le même travail de référencement ou bien il y a une solution plus facile pour les populariser ?

    • Leonard

      2 février 2015 at 17 h 14 min Répondre

      Bonjour Tsi, oui comme je le spécifie dans mon article, chaque site devra avoir une propre stratégie de Netlinking afin d’avoir du jus. Les efforts seront donc multipliés par x selon le nombre de NDD. Il faut plus de ressources pour gérer chaque site. C’est plus complexe à gérer et à coordonner mais ça en vaut vraiment le coup si vous pouvez vous le permettre.

  • Shralou

    3 juin 2015 at 17 h 39 min Répondre

    Bonjour Léonard,
    je viens de tomber sur votre excellent article, bravo pour votre pédagogie, vos explications sont très claires !
    J’aimerai à ce sujet connaitre votre point de vue sur mon cas précis. Je gère le contenu d’un site multilingue qui utilise la technique d’un sous répertoire pour ses versions UK / ES. Le site principal est en .fr et bénéficie d’un bon ref sur Google.fr (depuis 2011) mais pour les versions étrangères ce n’est vraiment pas la même histoire… Sans doute du fait que les balisages ne soient pas optimaux.. Pensez-vous que cela impactera positivement/négativement le ref de .fr si je dissocie les versions étrangères en leur allouant un NDD géolocalisée ? (Bien sur à coup de redirections 301 pour indiquer au robot la nouvelle URL des versions étrangères) Sachant que Google avait bien indexé l’intégralité de mon contenu (FR-ES-EN). En gros j’avais 600 pages indexés que je souhaite répartir en 200 fr – 200 uk -200 es.
    Merci pour vos lumières et dans tous les cas bonne continuation !

  • Azalane

    17 juillet 2015 at 22 h 02 min Répondre

    Bonjour, Les uns disent que pour être bien référencer il faut être obligatoirement hébergé dans le pays cible donc obligatoirement créer des domaines à part (.fr ; .de ; .pl etc)
    D’autres nous disent que cela est terminé et que les sous-domaines suffisent. C’est la solution que nous avons privilégié pour l’instant car moins cher.
    Est-ce que cela est différent selon le pays (on entend qu’en Europe les sous domaines marchent mais pas en dehors – est ce exacte ? )

  • Laura

    11 février 2018 at 11 h 33 min Répondre

    Bonjour,

    Comment fait-on pour créer des sous-dossiers par langue ?
    Merci d’avance 🙂

    Laura

    • Leonard

      15 février 2018 at 20 h 49 min Répondre

      Tu utilises un CMS? Tu as créé ton site en dur? Quelles URLs souhaites-tu obtenir?

Post a Comment